Ier siècle avant Jésus-Christ: 
Importée par les Grecs à partir de leurs comptoirs languedociens, la viticulture se développe à l'époque gallo-romaine. Les Gaulois inventent les barriques, les tonneaux et les cuves en bois, pour remplacer les amphores bien plus fragiles.  
Ier siècle après Jésus-Christ:  
Les viticulteurs abreuvent en vins des Gorges du Tarn les pays des Rutènes et des Gabales. 
300 ans de guerre, d'épidémies et de misère vont ruiner mille ans de prospérité: 
C'est l'apogée de la cité de Compeyre et de son industrie vinicole. Les caves sont l'orgueil et la richesse de la cité où sont entreposés, élevés et vendus la presque totalité des vins des Gorges du Tarn. Cette activité a créé un pôle économique important qui fait vivre la totalité des habitants de Compeyre :  
Ceux qui possèdent des caves vivent du négoce du vin: ils achètent et revendent après l'aoir élevé les vins produits par les viticulteurs. 
Ceux qui possèdent des ânes, des mules des chevaux ou des boeufs assurent le transport du vin, des maisons des viticulteurs jusqu'aux caves de Compeyre, puis du vin lors de la vente.  
D'autres, fonctionnaires de la ville libre de Compeyre assurent le contrôle des transactions, ils notent les entrées et les sorties de vin, et contrôlent les stocks afin de faire percevoir à la ville l'impôt sur le vin "le souquet"qui était prélevé sur toute transaction de vin: c'est ce qui a assuré la richesse de la ville de Compeyre tout au long de cette période.  
Cette industrie florissante qui dure depuis la fin de l'empire romain, va péricliter à la fin des guerres de religion:  
au cours de cette période troublée, la ville de Compeyre a été mainte fois prise et reprise tantôt par les catholiques, tantôt par les protestants, il est même arrivé le 24 juin 1369 qu'une troupe d'archets anglaise, commandée par Diego Massi, sont assiègée dans la citadelle par le seigneur de Séverac qui avait investi la ville, lui même assiègé par les troupes du sénéchal Thomas Wetenhale.